Best-of de mes lectures – [#2015]

Pour la troisième année consécutive, je profite des derniers jours de décembre pour vous proposer un best-of de mes lectures de l’année écoulée. Cette année, ce n’est pas cinq mais neuf livres que je souhaite vous (re)présenter. Pas de classement parmi la liste de livres proposés : ils m’ont tous fait ressentir un coup de cœur chacun à leur façon.

Petite précision : les chroniques associées à chaque livre sont consultables d’un simple clic sur le titre correspondant !

Quelqu’un pour qui trembler – Gilles Legardinier

Quelqu'un pour qui trembler - Gilles Legardinier

J’imagine qu’en voyant un nouveau roman de Gilles Legardinier parmi mes coups de cœur 2015, vous ne serez pas étonnés. Depuis que j’établis ce type de liste, on y retrouve toujours un roman de cet auteur. Et oui, cette année encore, j’ai pris un vrai plaisir à le retrouver, avec une belle et captivante histoire. A votre tour, faites la connaissance de Thomas dans sa quête d’une paternité qui lui était encore inconnue il y a peu. Avec ce livre, vous devriez retrouver tout ce qui peut (ou a pu) vous plaire à travers ses romans. Rendez-vous en octobre 2016 pour son nouveau roman !

La maladroite – Alexandre Seurat

La maladroite - Alexandre Seurat

Coup de cœur inattendu avec ce livre publié lors de la rentrée littéraire d’automne 2015. Autant sur la forme que sur le fond, ce roman m’a interpellée par son histoire : l’effroyable destin de Diana, une enfant de huit ans, face à des « parents » (peut-on les qualifier ainsi ?) qui n’auront de cesse de la maltraiter, de la frapper, sans que personne ne fasse véritablement quoi que ce soit pour la sauver. Saisissant, glaçant, c’est justement avec ce besoin de faire connaître un tel roman, pour éveiller les consciences, que je tenais à le faire figurer dans le meilleur de mes lectures de l’année.

> Les quatre saisons de l’été – Grégoire Delacourt

Les quatre saisons de l'été - Grégoire Delacourt

Il m’arrive parfois de choisir mes lectures en fonction des avis que je peux lire sur la blogosphère : le moyen idéal de faire de belles découvertes ! Je n’avais lu qu’un seul roman de Grégoire Delacourt avant de choisir celui-ci, influencée par l’avis lu sur un blog peu de temps avant. Et… quel bonheur, que d’émotions, j’ai adoré ! J’ai aimé cette sensation d’intimité partagée avec chacun des personnages qui évoquent tour à tour l’amour…, des destins unis autour d’un lieu commun qu’ils ont foulé à différents instants de leurs vies, fil conducteur de l’histoire, ce qui a poussé l’auteur à les réunir.

> Et je danse, aussi – Jean-Claude Mourlevat / Anne-Laure Bondoux

Et je danse, aussi - A-L. Bondoux / J-C. Mourlevat

Écrit a quatre mains, ce roman se présente sous une forme épistolaire, version moderne, autour d’un échange de mails entre un auteur en panne d’inspiration et une lectrice admirative de son oeuvre. L’échange sera propice à la confidence pour les deux interlocuteurs, qui vont se saisir de cette occasion pour se livrer l’un à l’autre. Mais au fil des échanges, le mystère s’épaissit, effet que je n’aurais pas pensé pouvoir trouver à la lecture de ce roman. C’est pourquoi j’ai eu le coup de coeur pour ce livre : les auteurs ont su me surprendre, et j’aime ça ! A votre tour, maintenant !

> Les corps inutiles – Delphine Bertholon

Les-corps-inutiles-Delphine-Bertholon

J’ai été complètement captivée par ce roman. Au coeur de celui-ci, l’histoire de Clémence, une jeune femme au rituel singulier : tous les 29 du mois, elle s’applique à séduire un homme pour exorciser un traumatisme subi pendant l’adolescence. La construction de ce roman apporte un vrai plus à l’ensemble : on oscille entre Clémence adulte, et Clémence ado. Ce tout nous amène au déroulement de l’histoire, qui m’a tenu en haleine tout du long. Un mot m’était venu à l’esprit pour qualifier ce roman : percutant. Deux autres livres de Delphine Bertholon sont dans ma PAL. J’ai hâte…

> Mon amour, – Julie Bonnie

Mon-amour-Julie-Bonnie

J’avais beaucoup apprécié le premier roman de Julie Bonnie, Chambre 2. A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, les éditions Grasset m’ont proposé de lire Mon amour,. C’est avec curiosité que j’ai accepté. J’ai été complètement séduite et émue par l’histoire de ce couple. Elle, jeune mère, lui, membre d’un groupe de musique. Chacun adresse à l’autre une série de lettres dans lesquelles ils expriment leurs doutes, leurs envies, leurs regrets… Beaucoup d’émotions : ce roman m’a fait vibrer…

> Alors vous ne serez plus jamais triste – Baptiste Beaulieu

Alors vous ne serez plus jamais triste - Baptiste Beaulieu

Encore une fois, je dois cette lecture à la chance que j’ai eu de recevoir une proposition pour une opération Masse Critique spéciale (Babelio). Le résumé me semblait prometteur. Ce sentiment s’est confirmé à la lecture. On fait la connaissance d’un médecin dévasté par le décès de sa femme, qui projette de mettre fin à ses jours. C’était sans compter sur sa rencontre avec une vieille dame farfelue, qui se donne sept jours pour le faire changer d’avis. Et alors qu’on pensait avoir cerné l’histoire, la fin se révèle plus que surprenante, et on ne peut plus émouvante... Sans conteste, un coup de cœur !

> Nos faces cachées – Amy Harmon

Nos faces cachées - Amy Harmon

Moi qui ne suis pas adepte des romances (les préjugés ont la vie dure), je dois bien avouer qu’avec ce livre, je me suis laissée agréablement surprendre. Influencée par le succès qu’il connaissait, j’ai cédé à la tentation de l’acheter. Et je ne l’ai pas regretté une seconde. Les destins de Fern et d’Ambrose m’ont touchée. Malgré une construction plutôt classique (on retrouve souvent les mêmes ingrédients dans une romance), j’ai beaucoup aimé ma lecture. Et rien que pour le fait d’avoir été convaincue par une romance (bon, OK, pas seulement), j’ai choisi de lui attribuer un coup de cœur !

> La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel – Romain Puértolas

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel - Romain PuértolasAprès avoir lu le premier roman de Romain Puértolas, j’ai tellement aimé le style de l’auteur que j’ai tout de suite enchaîné avec son nouveau roman, sorti peu de jours après que j’aie terminé le précédent. Pour tout vous dire, au début de ma lecture, je me suis demandée où tout cela allait me mener. C’était tellement loufoque que ça me semblait « too much », mais ça, c’était sans savoir ce que le reste de l’intrigue allait me réserver. J’ai été époustouflée par le dénouement de ce roman. Au-delà de l’humour, l’auteur m’a insufflé une grosse dose d’émotion, et rien que pour ça, je l’en remercie. Je suis restée un moment à songer à l’histoire de Providence et de Zahera. Ce livre est un hymne à l’amour qui unit un parent à son enfant : à cœur vaillant, rien d’impossible…

*****

Il est maintenant temps pour moi de vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année. Je vous retrouve en 2016 pour de nouveaux avis, et je vous souhaite par avance une très bonne nouvelle année, riche en bonnes choses, et surtout, riche en lectures et en coups de cœur !

N’hésitez pas à partager vos coups de cœur de l’année en commentaire en dessous de cet article !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 comments

  1. Chess a dit :

    Quelqu’un pour qui trembler n’est pas mon Legardinier préféré, mais toujours aussi agréable à lire 🙂 ! Sinon Nos faces cachées a été une énorme déception pour moi…

    • Mélanie a dit :

      Les romans de Gilles Legardinier m’ont tous plu à chacun à leur façon, je n’ai pas vraiment de préférence, je les ai tous appréciés ! 🙂
      Ah, pourquoi une déception avec « Nos faces cachées » ?

Laisser un commentaire