Dix-sept ans – Colombe Schneck [Masse Critique – Babelio]

Dix-sept ans - Colombe SchneckRepéré dans la sélection de la dernière édition de l’opération « Masse Critique » de Babelio, j’ai reçu le nouveau livre de Colombe Schneck, Dix-sept ans (éditions Grasset, janvier 2015). A travers cette courte histoire, l’auteure partage avec ses lecteurs un douloureux épisode de sa vie : à l’âge de dix-sept ans, elle a subi un avortement. Dès la première page, elle révèle que peu de gens autour d’elle sont au courant de ce qui lui est arrivé. On pourrait alors s’interroger : pourquoi écrire un livre sur ce sujet et exposer ainsi une épreuve de l’ordre de l’intime ? Rassurez-vous, rien n’est fait par hasard…

Guidée par des parents totalement ouverts à la discussion, sans tabou aucun, Colombe Schneck (adolescente) a un rapport plutôt décomplexé à son corps et à la sexualité en général avec son petit-ami de l’époque. Par ailleurs, aucun souci pour avoir accès à une contraception orale, même si sans cela, elle pense être à l’abri de l’accident. Pourtant, l’innocence et la désinvolture de l’adolescence feront vite place à un brutal passage dans le monde adulte : elle est enceinte. Après un temps de doute et d’espoir quant à une simple peur pour rien, arrive le temps de la prise de conscience. Interrogations, introspection, sentiment de honte, un avant, un après ; autant d’étapes à traverser, qui viendront marquer à l’encre indélébile une existence qui semblait bien réglée.

En décrivant avec précision sa condition personnelle de l’époque (famille ouverte et aisée socialement, relation stable avec son petit ami de l’époque, accès facile à la contraception), j’imagine qu’en plus de nous aider à situer le contexte de ce dont elle fait part à ses lecteurs, c’est peut-être aussi une façon pour Colombe Schneck de défaire des éventuels clichés, à propos des jeunes femmes qui doivent faire face à une interruption volontaire de grossesse. Dire que cela n’arrive pas qu’à une « catégorie » de personnes, mais que chacune d’entre nous, peu importe qui elle est ou ce qu’elle est, est susceptible d’en passer par là à un moment donné de sa vie. Défaire aussi les clichés à propos des raisons qui conduisent à ce choix, par exemple que cela est tout sauf une solution « de confort », comme certains peuvent l’avancer.

En plus de nous livrer sa propre expérience, comme un exutoire de ses propres blessures intimes, on comprend que ce livre est aussi là pour mettre en lumière un sujet qui fait encore débat dans notre société au 21è siècle. Un livre pour rompre la solitude et combattre le jugement que peuvent rencontrer les femmes qui traversent cette épreuve de l’avortement, en écho à un autre livre, celui d’Annie Ernaux (L’Événement). Pour ne jamais oublier que ce que l’on croit acquis ne l’est jamais entièrement, pour ce droit reconnu au prix de grandes luttes pour la cause féminine pouvant à tout instant être remis en cause.

C’est un récit court en pages mais dense en contenus, traitant d’un sujet souvent perçu comme tabou (à ne surtout pas banaliser), avec une écriture sans larmes ni pathos en excès, seulement dans une juste et saisissante mesure. Un livre à lire et à faire connaître… Merci à Babelio et aux éditions Grasset pour cet envoi.

Masse Critique - Babelio

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire