Gatsby le Magnifique – F.S. Fitzgerald [+ Avis Ciné]

Gatsby le Magnifique, de Francis Scott Fitzgerald, fait aujourd’hui figure de classique de la littérature américaine. Ce roman a fait l’objet de nombreuses rééditions au cours de ces dernières années. A l’occasion de la sortie du film de Baz Luhrmann au cinéma, adaptation du roman de F.S. Fitzgerald, je me suis rendue en librairie, afin d’ajouter ce livre sur mes étagères. Le visuel de couverture ci-dessous est tiré de l’édition de mai 2013 du Livre de Poche (édition que je possède par ailleurs).

Avant de vous livrer mon avis, je tiens à préciser que lors de la première parution de ce roman, en 1925, n’a pas eu le succès escompté. Il aura fallu attendre plusieurs décennies avant que ce livre rejoigne les rangs des classiques de la littérature américaine, aujourd’hui fréquemment étudié en milieu scolaire.

Gatsby Le Magnifique - F.S Fitzgerald

© Le Livre de Poche

Tout au long de l’intrigue, l’histoire est vécue du point de vue de Nick Carraway, qui a quitté le Middle West pour aboutir à New York, comme agent de change, dans les années 1920. Il retrouve là-bas sa cousine Daisy, qu’il connaît très peu, et son mari, Tom Buchanan, fréquenté à l’université de Yale. Rapidement, les conversations s’orientent autour d’un homme qui organise fréquemment de grandes réceptions dans son immense demeure, mais dont personne ne sait presque rien : Jay Gatsby. Qui est-il ? Pourquoi tant de mystères autour de lui, de son passé, de sa fortune ? Par le plus heureux des hasards, il s’avère que Nick Carraway habite tout à côté de la résidence de Mr Gatsby. Ce sont ces éléments rassemblés qui l’amèneront à découvrir, puis à partager la destinée de celui qu’il surnommera Gastby le Magnifique…

Gatsby… une démesure incarnée, un homme prêt à tout, tout pour l’amour d’une femme… Un espoir vécu jusqu’au bout… Un espoir qui causera sa propre perte…

Ce que beaucoup de lecteurs ont semblé retenir, c’est le portrait d’une bourgeoisie américaine adepte des excès en tout genre, juste après la Première Guerre Mondiale. Cela se ressent effectivement beaucoup dans le roman. Est abordée par le biais des activités secrètes de Jay Gatsby en tant que bootlegger, la période de Prohibition imposée aux Américains (pendant une dizaine d’années). Ce n’est pas uniquement ce que j’en retiens.

Ce qui m’a le plus marquée, ce sont les personnages en eux-mêmes. Nick Carraway, comme narrateur/spectateur de toute cette histoire. Daisy, Tom, Gatsby et les autres… Ces destins qui se rejoignent tous en un même point. Ce qu’ils pensent, ce qu’ils font… Pour moi, c’est tout cela qui donne son vrai sens à l’histoire, bien que le contexte dans lequel se déroule l’histoire soit essentiel à l’intrigue.

Après avoir tout juste terminé la lecture de Gatsby le Magnifique, je suis allée voir l’adaptation cinématographique, réalisée par Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Roméo + Juliet). J’avais encore le roman bien en tête, de manière assez précise. Et au sortir de ces deux heures de film, j’ai été charmée. J’ai trouvé l’adaptation fidèle au roman, les acteurs choisis (un casting en or) très justes dans leurs rôles. Ils ont eu ce pouvoir de me faire ressentir des émotions, de l’humour à la surprise, en passant par la compassion. J’ai eu la chance de le voir en 3D. Certains diront que la 3D n’apporte pas grand chose de plus, mais je ne suis pas de cet avis. L’effet 3D m’a permis de me sentir davantage intégrée à cet univers, à ressentir encore plus ce monde de faste et de démesure.

La bande originale du film vient sublimer les images. J’ai un coup de coeur particulier pour Young and Beautiful, de Lana del Rey, et pour Crazy in Love, repris par Emeli Sandé & The Bryan Ferry Orchestra. Pleine d’anachronismes, elle vient accentuer les sensations de faste et d’improbable à un ensemble déjà complètement démesuré.

Vous l’aurez évidemment compris, le roman et l’adaptation ciné m’ont séduites. Deux coups de cœur autour d’une même oeuvre. Et vous, l’avez-vous lu, vu, et qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 comments

  1. netherfieldpark a dit :

    Très belle chronique! Alors pour ma part, au niveau du roman j’ai aimé l’histoire et surtout les descriptions des soirées de Gatsby. Par contre le style m’a un peu gêné. Sinon, tout comme toi le film a été un véritable coup de cœur. La fin est d’une profondeur touchante. J’ai découvert un nouveau Gatsby très attachant. Les décors, costumes, musiques sont à tomber! 😉
    Bonne soirée!

    • Lis-moi si tu veux a dit :

      C’est vrai que les descriptions permettent aux lecteurs de se représenter parfaitement les scènes (et cela se voit dans le film). Au sujet du style, je ne m’y suis pas trop attachée, c’est peut-être un effet d’époque que la traduction a su conserver.
      Sinon, tu as bien décrit ce que j’ai ressenti en disant qu’au final, Gatsby devient un personnage attachant…
      Merci pour ce retour ! 🙂
      Bonne soirée à toi également !

  2. BlablaYA a dit :

    Je n’ai pas lu le livre mais je suis allée voir l’adaptation de M’sieur Luhrmann. J’ai trouvé le film très beau visuellement. Y’a pas à dire, il est fort Baz pour filmer les fêtes. C’était magnifique. Et les costumes superbes. La prestation de Léo était également impressionnante. Mais j’ai quand même trouvé le film un chouille long, surtout à la fin. ET j’ai parfois été gênée par les « effets spéciaux ». Sur certains plans, on n’avait l’impression que les acteurs avaient été détourés sur Photoshop et intégrés dans un décor !! Mais j’ai quand même pas mal aimé… Même si je préfère Moulin Rouge.

    • Lis-moi si tu veux a dit :

      Oui, j’ai trouvé le jeu des acteurs très appréciable, et Leo dans le rôle de Gatsby, c’était vraiment bien choisi. Beaucoup de scènes ont dû être tournées sur fond vert, peut-être que cela a fini par se ressentir. J’étais tellement absorbée par l’histoire que je n’y ai même pas fait attention. Moulin Rouge est aussi top, comme film. Mais ma préférence va à Gatsby le Magnifique 🙂

  3. Célia a dit :

    Perso, j’ai adoré le livre et le film !
    beaucoup on dit du film que c’est trop bling bling, surjoué, blablabla. Je pense que le but de cette adaptation n’était pas du tout de coller à 100% au livre, mais plutot de nous amener dans un monde totalement étrange ou tout vire à l’excès. Parce qu’au final, je pense que les petites soirée des années 20 nous sembleraient d’un calme plat en 2013…

  4. Céline a dit :

    Très bel avis ! Malheureusement pour moi, le film ne passe déjà plus dans le trou paumé où j’habite mais je pense vraiment me laisser tenter par le roman dans les prochaines semaines ! J’espère bien aimer autant que toi !

    • Lis-moi si tu veux a dit :

      Merci Céline 🙂 Tu sais, pour voir ce film, j’ai dû aller à 40 kms de chez moi… Parce que dans mon trou encore plus paumé que le tien, je ne l’ai même pas vu passer ! J’espère que tu passeras un bon moment avec le roman ! 🙂

Laisser un commentaire