Home – Toni Morrison

Le dernier roman de Toni Morrison, Home, est paru en France en août 2012 aux éditions Christian Bourgois. Avant de me lancer, j’avais lu quelques avis rédigés à travers la blogosphère à son sujet. C’est ce qui m’a poussée à m’orienter vers cette oeuvre, car ce n’est pas le genre de romans que j’ai pour habitude de lire.

Avant de vous livrer mon avis, je tiens à apporter quelques précisions. Toni Morrison est une auteure afro-américaine qui a été distinguée en littérature par l’attribution du prix Pulitzer en 1988 pour son roman Beloved, et du prix Nobel de littérature en 1993. Gages de qualités certains, c’est avec ces informations en tête que j’ai débuté la lecture de ce roman.Home - Toni Morrison

Résumé

Nous sommes au coeur de l’Amérique des années 1950, période marquée par la ségrégation raciale et le maccarthysme. Frank Money, engagé dans l’armée durant la Guerre de Corée, est interné dans un hôpital psychiatrique, dont il parvient à s’échapper. Un objectif : aller chercher sa soeur Ycidra, et la ramener à Lotus, lieu de leur enfance, en Géorgie. Un voyage à travers les Etats-Unis, point de départ d’un vie nouvelle, qui sera aussi l’occasion de découvrir le passé de Frank Money, une âme hantée par le poids d’une enfance difficile, après que sa famille fut chassée du Texas par le peuple Blanc. Faisant suite à sa démobilisation, il est un homme torturé par les horreurs de la guerre, durant laquelle il a eu à affronter la perte de ses meilleurs amis d’enfance, Mike et Stuff. Son union avec sa femme, Lily, l’a temporairement aidé à se relever après la guerre. Mais il finira par la quitter, pour aller sauver sa petite soeur, tombée dans les mains d’un médecin la menant tout près du trépas.

Mon avis

C’était la première fois que je découvrais l’univers et le style de Toni Morrison, à travers ce roman de 151 pages. J’ai tout simplement apprécié découvrir l’histoire des personnages de Frank et d’Ycidra, lequels sont ancrés dans un contexte historique réel, avéré et dénoncé. Impossible de lâcher le livre ; l’envie de savoir et de découvrir a été la plus forte. L’auteure a su à la fois faire preuve de concision et de précision dans son intrigue, en alternant notamment les points de vue durant la narration. Tantôt le récit est à la troisième personne, décrit comme le vivrait un acteur extérieur à l’histoire, tantôt le fil de la narration est repris par Frank Money. C’est une figure de style qui apporte un intérêt supplémentaire pour le lecteur, qui ne se retrouve pas noyé dans un simple exercice de description des faits, comme cela aurait pu être le cas. On retrouve également au fil de l’histoire des valeurs humaines qui semblent chères à Toni Morrison, comme le soutien, la solidarité et le partage. En clair, c’est une lecture qui sort de mes habitudes, mais que j’ai su savourer grâce au talent indéniable de l’auteure et à l’intérêt que véhicule le sujet abordé. C’est une histoire que je vous suggère de découvrir au plus vite ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. Sabbio a dit :

    Ah je suis contente de découvrir ton blog via George et ce billet-ci 🙂 J’ai lu et chroniqué « Home » il y a peu puis ai fait un billet-jeu à son propos, si tu eux y jeter un coup d’oeil tubes la bienvenue 😉

Laisser un commentaire