La liste de mes envies – Grégoire Delacourt

Les avis s’étant multipliés sur la blogosphère à un moment donné, cela faisait déjà un bout de temps que je souhaitais lire ce roman. Quel roman me direz-vous ? La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt, publié aux éditions J.C Lattès en février 2012 (sorti en version poche au Livre de Poche, en mai 2013). Je l’avais même déjà emprunté à la bibliothèque puis finalement rendu sans l’avoir ouvert, faute de temps. La sortie de l’adaptation cinématographique tirée de ce roman m’a motivée à emprunter ce livre de nouveau, pour le découvrir enfin.

La liste de mes envies - Grégoire Delacourt

Jocelyne Guerbette est de ces femmes ordinaires, bercée par la valse des habitudes. Elle tient sa propre mercerie à Arras, après avoir rêvé plus jeune à un destin meilleur. Elle est marié à Jocelyn, et sont nés de leur amour deux enfants, Nadine et Romain, qui ont désormais quittés le nid familial. Parmi ses fidèles amies, Jocelyne peut compter sur deux sœurs jumelles, Danièle et Françoise. Jouant régulièrement à la loterie, elles incitent par une belle journée Jocelyne à en faire de même. Une chance sur plusieurs millions, et pourtant… Que va t-elle faire de cette fortune ? Sa vie en sera t-elle radicalement transformée ?

Quand j’ai enfin débuté la lecture de ce roman, j’avais en tête l’avis qu’avait partagé Miss Alfie sur son blog. L’attente vis-à-vis de ce roman était donc légèrement redescendue, malgré d’autres avis élogieux lus sur la blogosphère.

Le tableau est plus que clair : d’un côté, donc , la gentille Jocelyne, quasiment ignorée de son conjoint en tant que femme, bafouée même parfois. De l’autre, Jocelyn, cet homme dont la description le rend totalement désagréable, voire même (très) antipathique. Entre eux : un gros chèque de dix-huit millions d’euros. C’est une certitude, ce roman se lit assez vite pour peu qu’on ait deux / trois bonnes heures devant soi.  Par contre, les amateurs de « véritable » action, passez votre chemin, vous pourriez vous ennuyer. Personnellement, j’ai plutôt apprécié cette lecture, pour le début de réflexion auquel elle a pu m’amener, sans pour autant être transcendée. Le style est fluide, les pages se tournent vite. Spectatrice du quotidien de Jocelyne, j’ai partagé avec elle ses émotions, ses peurs, ses désillusions, comme si je me trouvais à côté d’elle. Tout comme son personnage, j’en suis venue aux mêmes interrogations ; aurais-je réagi comme elle si j’avais empoché une grosse somme d’argent ? Je suis quand même restée un peu sur ma faim / fin avec les dernières pages de ce roman…

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller voir l’adaptation cinématographique, avec dans les rôles principaux Mathilde Seigner et Marc Lavoine. Ce n’est pas du tout l’image que je me faisais des personnages, j’en saurais plus quand le film sera programmé du côté de chez moi (s’il est programmé, je ne désespère pas !).

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 comments

  1. lydieetseslivres a dit :

    Comme toi j’ai lu beaucoup de bien de ce roman et j’ai toujours peur d’être déçue. Et pourtant ton avis est assez tentant peut être dans quelques années quand on arrêtera de parler de lui.

  2. prettyrosemary a dit :

    Le bouquin a l’air chouette mais j’ai peur que ça verse trop dans la morale facile type « l’argent ne fait pas le bonheur » alors j’hésite vraiment à me lancer dans cette lecture..

  3. mazarinette a dit :

    Comme toi je n’ai lu ce roman que très récemment (c’est drôle, on lit souvent les mêmes livres en même temps!).
    J’ai aimé l’histoire sans être transcendée, le personnage de Jocelyne avec ses questionnement est néanmoins attachant.
    Pour le cinéma, je suis trop souvent déçue par les adaptations, je ne pense donc pas aller le voir mais tu me donneras ton ressenti s’il passe par chez toi 😉

    • Mélanie a dit :

      J’espère pouvoir aller le voir bientôt ! Sur le programme, il est dans la rubrique « Prochainement » depuis trois semaines…
      Ah moi, c’est systématique, dans la mesure du possible, j’aime bien visionner les adaptations des livres qui m’ont plu. Certes, j’en ressors plus ou moins séduite après, c’est assez aléatoire !

Laisser un commentaire