Les heures souterraines – Delphine de Vigan

Toujours en mode découverte de l’univers et du style de Delphine de Vigan, je viens de terminer la lecture du roman que je vais présenter ce soir. Il s’agit du titre suivant : Les heures souterraines, paru aux éditions JC Lattès en 2009.

Les heures souterraines - JC Lattès

Résumé :

Mathilde est une jeune cadre dynamique, adjointe du Directeur Marketing d’un groupe alimentaire international. Elle est plus précisément en charge des volets statistiques de sa filiale. Lors d’une réunion de présentation d’un rapport statistique par un prestataire extérieur, son directeur paraît irrité. Il n’a de cesse de discréditer tout ce que l’interlocuteur lui présente. Seulement Mathilde n’est pas de cet avis. Chose qu’elle n’avait jamais faite auparavant, elle s’oppose à lui et ose le contredire. C’est à partir de ce point que va commencer une longue mais réelle descente aux enfers…

Thibault, médecin aux Urgences Médicales de Paris, est amoureux de Lila. Lila a besoin de Thibault. Mais Lila n’aime pas Thibault. La seule chose qui l’unit à lui, c’est le lien des corps, un simple désir de rapprochement charnel… Lui n’en peut plus de ces échanges superficiels, de sa distance hors du lit, de son manque d’investissement émotionnel. Non sans peine, il la quitte. Mais quel est le prix à payer lorsqu’il s’agit d’affronter la solitude et de renoncer à la personne que l’on aime, et qui ne nous aime pas ?

Mon avis

C’est le troisième roman de cette auteure que je viens de terminer aujourd’hui, après Rien ne s’oppose à la nuit, puis No et moi. Et je ne suis toujours pas lassée de découvrir son écriture.

En mettant en scène ces deux destins croisés, si semblables et si opposés, elle aborde des situations que tout le monde traverse à une période ou à une autre. Traduit ces violences silencieuses à travers les deux personnages de Mathilde et de Thibault, qui se heurtent dans l’indifférence au regard d’une ville noire de monde. 

C’est là pour moi tout l’intérêt qui réside dans les romans de Delphine de Vigan : aborder des sujets tout à la fois intimes et communs à chaque individu de la société, qu’il soit en marge ou intégré. Renvoyer ou offrir au lecteur une image de soi et de ce qui l’entoure. C’est cela que j’apprécie le plus chez cette auteure.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Laisser un commentaire