Les quatre saisons de l’été – Grégoire Delacourt

Les quatre saisons de l'été - Grégoire DelacourtC’est suite à un avis positif lu sur le net que j’ai voulu lire Les quatre saisons de l’été, un roman de Grégoire Delacourt (éd. J-C. Lattès, avril 2015). Et je dis merci qui ? Merci Guillaume du blog Tribulations d’une vie ! Pas de long discours, je peux d’ores et déjà vous dire que j’ai beaucoup aimé ce livre. Cependant, avant de vous dévoiler les raisons de mon coup de cœur pour ce livre, laissons place à l’histoire…

Été 99, un été parmi tant d’autres. Parmi les personnes ayant foulé le sable de la plage du Touquet, deux hommes et deux femmes dont les destins vont être bouleversés. Ces quatre personnes, rien ne les unit, si ce n’est le point commun de s’être trouvé à un instant T au même endroit, d’avoir croisé les mêmes personnes, cet été-là, et d’avoir découvert, vécu, ou bien mis un point final à l’amour… L’amour, ce sentiment universel, qui nous atteint à tout âge de la vie, que chacun ressent pourtant à sa façon, de manière intime, intrinsèque. Et le titre prend alors bien plus de sens lorsque l’on comprend l’enjeu de cette histoire…

Que vous dire à propos de ce livre ? Ce fut un véritable coup de cœur, auquel je ne m’attendais vraiment pas. A travers ses personnages, Grégoire Delacourt nous emmène dans une sphère intime dans laquelle le lecteur ne se sentira absolument pas de trop. Au contraire, le lecteur rentre dans une position de confident, bien plus qu’un simple spectateur. Et tel un(e) ami(e), nous compatissons, nous partageons leurs sentiments, vibrons avec eux… Nous avons envie de les réconforter, de les soutenir, comme si nous aussi, nous appartenions à l’histoire par le simple fait d’en prendre connaissance via les mots de l’auteur.

Beaucoup de fluidité dans l’écriture de cette histoire, beaucoup de tendresse, de passion. Un vrai sentiment de plénitude à l’arrivée. Ce livre m’a fait du bien, beaucoup de bien. C’est avec des livres comme celui-ci qu’on se rend compte que nous ne sommes pas seuls, qu’à tout âge, malgré les déceptions et les épreuves de la vie, chacun d’entre nous a, ou aura le droit à sa part d’amour. Les dernières pages approchant, j’ai eu de la peine à refermer le livre, je ne voulais pas quitter les personnages, comme nous ne voulons pas quitter des personnes dont nous nous sentons proches…

Moi qui avait découvert Grégoire Delacourt avec La liste de mes envies, et qui avait relativement bien apprécié ce livre, je reste cependant agréablement surprise à la découverte de Les quatre saisons de l’été. Je l’ai trouvé assez différent de celui que je viens de mentionner. J’y ai perçu beaucoup plus de choses, j’ai été bien plus réceptive à celui-ci.

C’est tellement subjectif, le ressenti que l’on peut avoir d’un livre… On aime, on adore, on ne sait pas trop pourquoi… Pourtant, le coup de coeur est bien là. Ça fait longtemps que je n’avais pas autant vibré à la lecture d’un livre, alors juste un dernier mot, que j’adresse à l’auteur : merci!

Pour terminer cette chronique, je vous invite à écouter « Hors saison », le titre de Francis Cabrel qui a rythmé l’été des personnages et de ce roman, et de tant d’autres personnes, probablement…

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 comments

  1. Joëlle a dit :

    J’ai moi aussi adoré ce livre.
    J’aime beaucoup Grégoire Delacourt et je trouve qu’à chaque nouveau livre il réussit à nous surprendre par des sujets et des styles complètement différents.

Laisser un commentaire