Les séparées – Kéthévane Davrichewy

C’est un roman que je souhaitais lire depuis un moment déjà que je vous présente aujourd’hui. Je l’ai en effet découvert l’été dernier, à travers une sélection de documents apportée par la bibliothèque départementale pour les lecteurs de la structure où je travaillais  Il s’agit d’un roman de Kéthévane Davrichewy, Les séparées (Sabine Wespieser Éditeur, janvier 2012), édité récemment aux éditions 10/18.

Les séparées - Kéthévane DavrichewyDurant le premier chapitre du roman, le lecteur fait la connaissance d’Alice et de Cécile, alors âgées de seize ans. Une date historique, le 10 mai 1981, est choisie comme point de départ d’un récit centré autour de l’amitié, des espoirs, des doutes et des secrets sur lesquelles elle s’est bâtie. Trente ans plus tard, Alice et Cécile ont pris des chemins différents. Le poids des événements et des années a eu raison d’une amitié pourtant perçue à l’origine comme indestructible, très fusionnelle. Qu’a-t-il bien pu se passer pour en arriver à un tel résultat ?

Entre divergences, non-dits et bien d’autres éléments, Kéthévane Davrichewy met à jour la complexité et les failles de la relation qui a longtemps unie ces deux femmes. La structure du roman a cela d’original qu’elle alterne entre le point de vue d’Alice, dont le lecteur découvre les pensées et les souvenirs, et celui de Cécile, sous forme de lettres imaginaires, tandis qu’elle est plongée dans le coma suite à un accident. C’est ainsi que nous nous retrouvons immergés dans le passé commun de ces femmes, qui se connaissent depuis toujours (ou presque).

Ce roman a deux voix se lit aisément, et je dois avouer que je ne m’attendais pas à la révélation sur laquelle se referme le livre. Bien que je sois légèrement restée sur ma faim, j’ai tout de même voulu savoir comment les personnages en étaient arrivés là. J’ai globalement apprécié cette lecture, et je la recommande comme lecture d’été, même si celle-ci n’a pas particulièrement marqué mon esprit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Laisser un commentaire