Les vieilles – Pascale Gautier

Il est de ces livres que l’on choisit en fonction du titre ou de la couverture. Cela ne m’arrive pas souvent, car d’ordinaire, quand je choisis un livre, j’ai toujours une (vague) idée de ce dont il sera question. Ce roman, je n’avais pas envisagé de le lire avant de tomber dessus.

Les vieilles est un roman de Pascale Gautier, paru initialement aux éditions Joëlle Losfeld, en janvier 2010. Il a été réédité au format poche aux éditions Folio, en novembre 2011, et a reçu le prix Renaudot Poche 2012.

les-vieilles-pascale-gautier

La ville du Trou, connue pour son beau temps permanent, est également réputée pour abriter toute une grande colonie de personnes âgées. Tout au long de ce roman, Pascale Gautier dresse le portrait de quelques vieilles, mesdames Rousse, Rouby, Chiffe et Daspet, mais pas seulement. Tandis que l’une met la télévision presque à fond, aurait tendance à abuser du porto et parler à son chat, les autres se réfugient dans la foi, se retrouvent, se répètent (pour ne pas dire, radotent) et se terrent dans leur solitude, tentant parfois de conserver leur jeunesse fanée. C’est dans ce univers que l’arrivée de Nicole, une toute « jeune » retraitée de soixante ans, et l’annonce de la chute imminente d’un astéroïde, viendront bouleverser le quotidien bien rangé de ces quelques personnes âgées.

Mélange d’humour, de dérision et de tendresse, l’auteur a su jouer avec ce thème parfois tabou, sans tomber dans le pathétique ou la méchanceté gratuite. Le style qu’emploie Pascale Gautier, entre description, dialogues et discours semi-direct empêche le lecteur de sombrer dans une certaine monotonie. Au contraire, on aurait tendance à sourire assez régulièrement tout au long de cette lecture, et à réviser quelques unes de nos idées reçues.

Reprenant le même thème, je compte lire prochainement Les Encombrants, de Marie-Sabine Roger, afin de voir quel a été le parti pris adopté (et avec une comparaison probablement inévitable).

Et vous, avez-vous lu l’un ou l’autre de ces romans ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 comments

  1. Frélie a dit :

    Avis plutôt très mitigé de mon côté… J’ai trouvé que loin de s’éloigner des clichés sur les vieux, Pascale Gautier les aligne les uns après les autres. Et je ne parle pas de la fin bien trop ubuesque (et inutile selon moi).

Laisser un commentaire