Nos étoiles contraires – John Green

Après en avoir beaucoup entendu parler sur la blogosphère et les réseaux sociaux, je me suis offert le dernier roman de John Green, Nos étoiles contraires. Il est paru en février 2013 aux éditions Nathan. Avec ce livre, cet auteur américain a reçu le prix du meilleur roman 2012, attribué par le Time Magazine (un hebdomadaire U.S)

Nos étoiles contraires - John Green - Nathan Jeunesse

Hazel Grace Lancaster est une jeune fille de 16 ans, atteinte d’un cancer de la thyroïde, qui s’est étendu à ses poumons. Incitée par sa mère inquiète du moral de son enfant, elle se rend à un groupe de soutien qui réunit d’autres jeunes luttant contre le cancer. C’est à l’occasion de l’une des séances qu’Hazel fera la connaissance d’Augustus Waters, venu accompagner Isaac, un de ses amis. Une séance qui symbolise le point de départ d’une très forte relation entre les deux adolescents, qui les mènera jusqu’à Amsterdam, pour réaliser le vœu d’Hazel. C’était sans compter sur ce que leur réserve le destin, toujours plus fort que tout le reste…

Il faut dire que lorsque j’ai refermé ce roman, je suis restée un petit moment abasourdie. Cette sensation était déjà apparue pendant ma lecture (je vous laisse le loisir de découvrir pourquoi), car en étant honnête, je ne m’attendais pas à la tournure qu’a pris l’intrigue. Et c’est ce que j’aime dans un roman, être surprise par le cours des événements (un roman dont on connaît la fin n’a plus beaucoup d’intérêt).

Sans tomber dans les clichés ou le pathos en excès, John Green aborde le sujet difficile et parfois tabou du cancer, de la maladie et de ses « effets secondaires ». Ses personnages n’en demeurent pas moins plein de vie et d’espoir, savourant chaque instant qui leur est offert. C’est une belle leçon de vie et d’optimisme que l’auteur adresse à ses lecteurs.

Ce qui m’a également touchée, c’est la relation qui se noue entre Hazel et Augustus, qui deviennent assez rapidement proches, pour ne pas dire fusionnels. Amis et amoureux. Chacun porte sur l’autre un regard aimant et bienveillant, jusque dans les moments difficiles et humiliants. Tout n’est pas tout beau, tout rose, loin de là, mais Hazel et Augustus restent toujours unis.

Nos étoiles contraires est un roman qui m’a fait passer du rire à la tristesse, en passant par la surprise et la tendresse, à l’image de ce que transmettent les personnages de cette histoire. A l’image de ce que sont les émotions adolescentes. Goûter à toutes ces sentiments grâce à la lecture : que demander de plus à un roman ?

Un réel coup de cœur pour ce roman adolescent, qui conviendra aux jeunes à partir de 13/14 ans comme aux plus grands.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments

  1. ENDRON a dit :

    Un livre très émouvant qui ma toucher, trouver par hasard dans un espace culturel, celui-ci m’a fais de l’œil, et en aucun cas je ne regrette d’avoir acheter ce roman magnifique!

Laisser un commentaire