On peut se dire au revoir plusieurs fois – David Servan-Schreiber

Pour une première expérience de « lecture » avec un livre audio, j’ai préféré orienter mon choix vers un contenu éloigne de la fiction. Je trouvais cela plus facile d’écouter un contenu autobiographique, comme si la personne qui lisait me racontait son histoire. Lu par Laurent Delvert pour les éditions Audiolib (2012), On peut se dire au revoir plusieurs fois est une oeuvre autobiographique de David Servan-Schreiber (éditions Robert Laffont).

On peut se dire au revoir plusieurs fois

Psychiatre de renom, fils de Jean-Jacques Servan-Schreiber, David Servan-Schreiber s’est éteint en juillet 2011 à l’âge de 50 ans des suites d’un cancer du cerveau. Connu pour ses œuvres Guérir et Anticancer, il a longtemps soulevé la polémique avec des méthodes de soins laissant une large place à l’auto-guérison et aux méthodes « naturelles » (sans médication lourde).

Avec On peut se dire au revoir plusieurs fois, David Servan-Schreiber revient sur son combat contre le cancer : ses espoirs, ses peurs, ses difficultés, ses réussites. Comment en 2011, 19 ans après son premier cancer, il a appris sa rechute, subi des opérations, divers traitements de lutte contre ce glioblastome de stade IV (le plus redoutable, « The Big One », avec une médiane de survie située entre 15 et 18 mois). Après avoir détaillé son parcours de soins, rendu supportable grâce à la présence indispensable de sa famille et de ses amis, David Servan-Schreiber fait le point sur les méthodes qu’il avait lui-même détaillées dans un programme de lutte contre la maladie, Anticancer. Fidèle à ses idées, à aucun moment il ne remet en cause ce qu’il a pu écrire dans Anticancer, tout en précisant que comme toute expérience scientifique, il n’existe pas de taux de réussite à 100%. Abordant le sujet de la mort sans tabou, avec beaucoup de sérénité, ce médecin de formation insiste sur l’importance de trouver le calme intérieur et la paix avec soi-même pour affronter cette épreuve dans les meilleures conditions possibles. Des plaisirs simples, des séances de méditation et une hygiène de vie optimisée sont tout autant de méthodes toujours préconisées par David Servan-Schreiber.

C’est un examen de conscience, un témoignage touchant, ancré dans la réalité de la maladie mais plein d’espoir que nous livre David Servan-Schreiber. La voix de Laurent Delvert a su retranscrire avec brio les pensées, les idées et les émotions de cet homme qui est toujours resté digne et lucide face au cancer.

Écouté pendant un voyage en train, c’est pour moi une première expérience avec un livre audio réussie ; une expérience que je n’hésiterai pas à renouveler quand l’occasion se représentera à moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire