Revanche – Cat Clarke

C’est avec un réel coup de cœur que j’ai eu la chance de débuter cette année 2014, avec ce livre qui m’a été offert au pied du sapin à Noël dernier. Revanche est un roman de Cat Clarke, paru aux éditions Robert Laffont / Collection R, en octobre 2013. Jusqu’à l’année précédente, je ne connaissais pas cette auteure, mais les réseaux sociaux et la blogosphère aidant pas mal, l’impair a vite été rattrapé ! L’accroche, en plus du titre, sans équivoque, donne le ton de l’histoire : « Jusqu’où iriez vous pour connaître la vérité ? »

Revanche - Cat Clarke

Meilleurs amis depuis l’âge de sept ans, rien ne pouvait les désunir. Kai, c’est l’homme idéal pour Jem, même si elle sait qu’entre eux deux, c’est impossible, le jeune homme étant homosexuel. Qu’importe au fond, Jem et Kai sont inséparables. Jusqu’au jour où l’inimaginable se produit. Ravagé par les conséquences de la mise en ligne d’une vidéo le montrant durant un rapport intime avec un autre homme, Kai met fin à ses jours, laissant Jem seule et dévastée. Elle se jure alors de trouver, par tous les moyens, quels sont les responsables de la mort de Kai. Quitte à devenir une autre personne… Jusqu’où ira t-elle pour parvenir à la vérité ?

J’ai été tour à tour triste, intriguée, inquiète et je suis passée par bien d’autres émotions encore. On émet forcément des hypothèses quant à l’identité du / des responsables du drame survenu. Le lecteur aussi essaie de comprendre. On vit avec Jem la transformation qu’elle opère sur elle-même pour s’intégrer et tenter d’approcher les personnes qu’elle considère comme les coupables. On est ému avec elle lorsqu’elle parcourt les lettres que lui a laissées Kai après son décès et par la façon dont elle évoque son ami. On sent la tension monter progressivement dès lors qu’elle met son plan à exécution. J’aime ce genre de roman, qui ne se contente pas seulement de nous prendre pour des simples spectateurs de l’histoire. Le style, à l’image de la personnalité de Jem, est cash, incisif, rythmé. Pas le temps de s’endormir sur le roman, tout lecteur pris dans l’histoire aura envie de savoir, de connaître lui aussi la vérité. Autant vous dire que la fin m’a retourné l’esprit et c’est pourtant peu dire… Je suis restée quelques minutes à me dire : non, pas possible, pas vrai, pas ça…

Avec ces sujets comme base de l’intrigue, Cat Clarke met en lumière des problématiques très souvent perçues comme taboues : le harcèlement en ligne et la question de la différence. Ses personnages sont des adolescents comme il en existe dans tous les collèges / lycées : des élèves populaires autour desquels gravitent d’autres élèves, plus en marge de leurs pairs. Le destin de chacun va basculer lors d’une fête, organisée ici chez l’un des populaires, entre alcool et autres dérives. Un fait qui arrive malheureusement fréquemment (mais pas systématiquement, fort heureusement) dans la vraie vie. Certains pourraient penser que l’on donne dans le cliché, mais ce serait alors mal connaître l’actualité plus ou moins récente. Pour rappel, le personnage se retrouve filmé à son insu, et cette vidéo est envoyée à tous les élèves de l’école. Je pense que ce livre peut contribuer à la sensibilisation des jeunes publics sur les dangers et dérives liés à Internet et aux nouvelles technologies. Il pourrait aisément servir de base à un débat entre grands adolescents / jeunes adultes, en milieu scolaire et associatif notamment.

J’en recommande la lecture à quiconque se sent concerné par les sujets abordés à travers ce roman, en espérant qu’il puisse marquer les esprits et contribuer, à sa mesure, à faire changer les choses et évoluer les esprits.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 comments

Laisser un commentaire